C'est une émission de variétés à la télévision qui est à l'origine des compositions de "crossover music" de Claude Bolling.

Pour l'émission Age Tendre et Tête de Bois du 11 décembre 1963, Albert Raisner, le producteur et animateur, avait invité Claude ainsi que le pianiste classique Jean-Bernard Pommier. Il souhaitait les faire jouer ensemble. D'un commun accord, ils choisirent

Bach to Swing, une composition de Claude Bolling déjà jouée dans une émission de Jean-Christophe Averty en 1961.

Jean-Bernard Pommier, enthousiaste de cette expérience, demande à Claude de transformer l'essai et de lui composer une pièce pour leurs deux pianos.

L'aventure est si motivante que Claude se lance dans l'écriture de plusieurs mouvements en forme de sonate, en y ajoutant une contrebasse et une batterie... la Sonate pour deux Pianistes et Jazz Piano Trio est née !

Précision : deux pianistes et non deux pianos, pour bien marquer la différence de style des deux musiciens. 

En mai 1968, Irène la femme de Claude, journaliste, fait la connaissance de Jean-Pierre Rampal au cours d'un reportage. Quelques mois plus tard, le couple Rampal est invité à la maison Bolling et les deux musiciens deviennent immédiatement complices. 

Le flûtiste sais que Claude a écrit pour Jean-Bernard Pommier et lui demande, à son tour, une pièce pour faire jouer sa flûte classique avec un trio jazz. Jean-Pierre Rampal s'enquerra régulièrement de l'évolution de cette pièce qui deviendra la Suite pour Flûte et Jazz Piano Trio. Mais les agendas des deux artistes ne leur permettront d'enregistrer cette oeuvre que cinq ans plus tard. 

Par un heureux hasard, le disque vinyle pressé et distribué en France, arrive aux oreilles de la direction de CBS Masterworks de New-York, la maison de disques de Jean-Pierre Rampal aux Etats-Unis. Aussitôt, le disque est mis sur le marché américain et se retrouve, deux semaines plus tard, en tête du classement du Billboard classique. Il y restera 533 semaines, record de présence toutes catégories. 

Alexandre Lagoya, rencontré à l'Académie Nationale d'Eté de Nice dit à Claude : "Après ce que vous avez fait avec mon ami Rampal, j'aimerais que vous m'écriviez un concerto, mais pourrez-vous faire en sorte que votre piano ne couvre pas ma guitare"... et voilà le Concerto pour Guitare Classique et Jazz Piano Trio.

 

Jean-Pierre Rampal sera aussi à l'origine de la rencontre entre Claude et Pinchas Zukerman, donnant naissance à la Suite pour Violon.

 

Au printemps 1978, c'est Hollywood qui demande à Claude de composer la musique du film California Suite car ils avaient été enthousiasmé par la Suite pour Flûte. Elle sera enregistrée avec le flûtiste Hubert Laws.

 

Puis c'est la Picnic Suite qui verra le jour, pour permettre à Rampal et Lagoya de jouer ensemble.  

Claude suggère un jour à Maurice André d'enregistrer une Toot Suite pour marier le jazz trio à sa trompette. Maurice André le met au défit d'écrire un mouvement par instrument : cornet, bugle, trompette en ut, en ré, en si bémol, en mi bémol et trompette piccolo.

Pour l'anniversaire de l'Ensemble Orchestral de Paris, Jean-Pierre Wallez contacte Claude pour qu'il lui compose une Suite pour Orchestre de Chambre et Jazz Piano Trio.

La pièce sera jouée à la salle Gaveau et retransmise à la télévision, mais sera enregistrée sur disque par l'English Chamber Orchestra,

sous la direction Jean-Pierre Rampal. 

Rampal sera encore à l'origine de la 

Suite pour Violoncelle. Un jour il dit à Claude "tu devrais écrire pour Rostropovich"... c'est Yo-yo Ma

qui enregistrera la pièce.

Enfin, pour étoffer son répertoire, Jean-Pierre Rampal commandera à Claude une Suite pour Flûte n° 2... ce qui provoquera chez Claude l'envie d'écrire une

Sonate pour deux Pianistes n° 2 .

En 1993, les tournées à travers les Etats-Unis aux côtés de Jean-Pierre Rampal, Alexandre Lagoya, Hubert Laws, Pamela Sklar et Eric Franceries ont inspiré à Claude l'idée d'adapter en "crossover music" des chansons qui évoquent des villes ou des état américains (New Orleans, New-York, Santa Fe, Alabama, Vermont...). Le disque sera enregistré par Jean-Pierre Rampal,

Eric Franceries, Marielle Nordman, Guy Touvron et les frères Patrice et Renaud Fontanarosa. L'enregistrement sera couronné d'une Victoire de la Musique.

Ce qui à l'origine était un pari et un défi entre musiciens s'est transformé en un tourbillon musical qui aura mené Claude sur les scènes du monde entier, y compris les plus prestigieuses comme Carnegie Hall, lui conférant un statut de compositeur international. Aujourd'hui, ce répertoire est joué avec enthousiasme par les jeunes générations.

Tournée US 1982 avec Hubert Laws (flûte)