Web www.claude-bolling.com

 

 



INDEX DES ALBUMS

All Time Favorites
Jazz à la Française
Claude Bolling Plays Duke Ellington
Tribute To The Piano Greats
Claude Bolling joue Brassens...

 

All Time Favorites - Claude Bolling Trio

[ Acheter le CD ]

All Time Favorites (1978)
Claude Bolling Trio

Le programme de concerts de Claude Bolling comporte principalement ses compositions, mais comme tous les jazzmen, il aime également jouer des thèmes appelés « standard » dans le langage des musiciens. Ces grands « classiques » signés Jerome Kern, Cole Porter ou Hoagy Carmichael, flattent non seulement notre mémoire, mais permettent aussi d’apprécier l’originalité du talent de Claude Bolling, ici en formation de trio. Les thèmes regroupés sur ce disque sont ceux qui lui sont les plus demandés en concert.

Index | Piano solo | Piano trio | Crossover music | Big Band | Contes musicaux | Musiques de films | Vidéos musicales

 

Jazz à la Française - Claude Bolling Trio

Jazz à la Française (1984)
Claude Bolling Trio

« On pourrait dire que cet album est une autre facette de Claude Bolling. Ici, le compositeur, mondialement connu, des Suites pour Flûte, Guitare, Violon, Trompette, Orchestre de Chambre mais également pour violoncelle, dévoile ses talents en tant que pianiste de jazz de grande envergure – l’héritier, de l’avis de certains commentateurs, des légendaires maîtres américains de la trempe de Duke Ellington, Fats Waller et Earl Hines pour ne nommer que quelques uns de ceux avec qui Claude partage plus que de simples affinités. Composant et jouant à côté de grands instrumentalistes (qui, comme Jean-Pierre Rampal, Alexandre Lagoya, Pinchas Zukerman, Maurice André et Yo-Yo Ma, ont contribué à rendre célèbre leurs collaborations), Bolling a démontré au public ses capacités pianistiques alors qu’il restait en arrière plan. Ici, son travail en premier plan est un parent proche des célèbres Suites ‘Crossover’ mentionnées ci-dessus. Avant que ces enregistrements sans pareil aient donné à Bolling un renom international, le jeu de ce musicien français était déjà familier et apprécié de grandes stars de jazz : Louis Armstrong, Lionel Hampton, Duke Ellington et Sidney Bechet entre autres. Avec la sortie de cet album en trio, la foultitude des fans de Bolling ont dorénavant l’occasion de déguster son jeu raffiné, son swing qui est parfois à la limite du féroce, et son doigté joyeux qui rend hommage aux racines et traditions de la musique moderne américaine. La façon qu’a Claude Bolling de mitonner son clavier à la française (avec un soupçon d’ail) rend ce jazz authentique et pourtant différent. »

Jean-Claude Zylberstein

Index | Piano solo | Piano trio | Crossover music | Big Band | Contes musicaux | Musiques de films | Vidéos musicales

 

Claude Bolling Plays Duke Ellington

[ Acheter le CD ]

Claude Bolling Plays Duke Ellington (1999)
Claude Bolling Trio

Index | Piano solo | Piano trio | Crossover music | Big Band | Contes musicaux | Musiques de films | Vidéos musicales

 

Tribute To The Piano Greats - Claude Bolling Trio

[ Acheter le CD ]

Tribute To The Piano Greats (2003)
Claude Bolling Trio

Claude Bolling présente 12 thèmes de sa composition dédiés à 12 grands pianistes du XXe siècle de Scott Joplin à Oscar Peterson. Cet hommage à ses maîtres est interprété dans le style qui les personnalise. Voilà le disque par excellence pour piéger les meilleurs amateurs de piano-jazz à l’occasion d’un blindfold test. Accompagné par Basse et Batterie, cet enregistrement produit par Jean Kluger en 1975 fait l’objet d’une légitime réédition au sein de notre catalogue.

Index | Piano solo | Piano trio | Crossover music | Big Band | Contes musicaux | Musiques de films | Vidéos musicales

 

Claude Bolling joue Brassens, Vian, Béchet, Bécaud

[ Acheter le CD ]

Claude Bolling joue... Brassens, Vian, Béchet, Bécaud (2006 - enregistrement original 1955)
Claude Bolling (piano) - Guy Perdersen (basse) - Japy Gauthier (batterie).

« C’est en 1944, au cours d’un tournoi de Jazz amateur qu’on vit pour la première fois Claude Bolling. Il était alors âgé de 14 ans et portait encore des culottes courtes, aussi son apparition sur la grande scène de la salle Pleyel fut-elle accueillie avec quelque scepticisme jusqu’au moment où, avec une autorité étonnante pour un garçon de son âge, il stupéfia l’auditoire et enleva une mention spéciale qu’il confirmait l’année suivant, en remportant la coupe du meilleur pianiste du tournoi.

Encouragé par ce succès, il se consacrait définitivement au jazz et formait bientôt son propre orchestre, avec lequel il fit en 1948 une tournée à travers la France.

Ses premiers disques, dans la meilleure tradition Nouvelle-Orléans lui valurent une audience plus grande encore auprès des amateurs de jazz.

Ici, Claude Bolling nous montre qu’il sait interpréter des mélodies de Brassens, de Gilbert Bécaud, de Boris Vian ou Sidney Bechet, sans jamais entacher la spontanéité et la fraîcheur de son jeu.

C’est là un tour de force que peu de pianistes de jazz on accompli jusqu’ici… »

Texte paru en 1955 à l’occasion de la sortie de ces enregistrements.

Index | Piano solo | Piano trio | Crossover music | Big Band | Contes musicaux | Musiques de films | Vidéos musicales

 

Fremeaux & Associés
Accueil | Actualités | Biographie | Discographie | Concerts | Presse | Contacts | Liens | Media
Copyright © 2012 - Claude Bolling - Tous droits réservés
Spedidam