Web www.claude-bolling.com

 

 



INDEX DES ALBUMS

Live at the Meridien
Bolling plays Ellington (Double CD)
Crooner's Dream
Jazz Brunch
Black, Brown & Beige
Warm up the Band
First Class
The Victory Concert
Cinema Hits
A Drum is a Woman
A Tone Parallel to Harlem
PariSwing
Rolling With Bolling
Claude Bolling Collector

 

Live at the Meridien - Claude Bolling Big Band

[ Acheter le CD ]

Live at the Meridien (1984)
Claude Bolling Big Band

Claude Bolling a toujours eu la passion des Big Bands. Cet album est le premier à être sorti aux Etats-Unis (il y en a eu cinq en France précédemment). Les fans de New York, Los Angeles, Boston ou Chicago ont ainsi découvert une nouvelle facette de l'homme qu'ils connaissaient auparavant en tant que compositeur/pianiste des fameuses "suites" (cf. Crossover Music).

Mais la véritable passion de Claude Bolling, celle qui est à la fois l'origine et le moteur de cette fantastique carrière entièrement consacrée à la musique, a toujours été et reste le jazz. Le vrai jazz, le grand jazz, le meilleur jazz, le jazz de Scott Joplin, Fats Waller, Earl Hines et Duke Ellington.

Au tout début des années 60, Bolling a formé son premier Big Band totalement inspiré de couleurs et de saveurs ellingtonniennes. Il a été dit que le Duke était resté sans voix d'admiration en entendant ce "Frenchy Jazz Band" qui sonnait tellement "jungle". L'orchestre que vous découvrirez sur cet album, enregistré en public au Jazz Patio de l'Hôtel Meridien -l'un des hauts lieux du jazz à Paris, qui était dirigé de main de maître par le populaire Moustache- a dix ans d'existence et réunit les meilleurs solistes de la capitale. Le groupe a participé à tous les principaux festivals d'Europe.

Puissant, swinguant, inspiré, le Claude Bolling Big Band joue les compositions satinées, raffinées ou percutantes de son leader, avec fougue et brio. Une merveilleuse machine à swing qui nous rappelle que le temps des big bands n'est pas mort.

Philippe Adler

Index | Piano solo | Piano trio | Crossover music | Big Band | Contes musicaux | Musiques de films | Vidéos musicales

 

Bolling Plays Ellington - Claude Bolling Big Band

[ Acheter le CD ]

Bolling plays Ellington (Double CD) (1987)
Claude Bolling Big Band

La première fois que j'ai entendu la musique de Duke Ellington, ce fut comme s'il se passait quelque chose de magique.
Je me souviens très bien de ce moment, c'était "Black and Tan Fantasy" et "Creole Love Call", un disque 78 tours sur un phonographe à manivelle.
Depuis ce temps où je suis devenu amoureux fou du monde musical de Duke, tous les Ellingtonniens sont devenus mes idoles.
Plus tard, j'ai eu la chance de rencontrer le Maître. Son accueil chaleureux me donna l'occasion de le connaître et de la comprendre mieux, d'une façon plus approfondie et plus amicale. Pouvez-vous imaginer la fierté que j'ai ressentie le joue où je me suis rendu compte qu'il se comportait amicalement à mon égard et qu'il me traitait comme un membre de sa famille ?
Plus tard encore, alors que je venais de créer un orchestre de jazz avec un groupe de copains tous fans de la musique de Duke, nous fûmes ravis que le Festival de jazz d'Angoulême nous demandât de donner un concert consacré aux oeuvres de Duke Ellington. Ce fut un tel plaisir d'établir, de travailler et de jouer ces compositions que je décidais d'enregistrer le programme.
Quelques-uns des titres sont exécutés pratiquement dans la version originale du Duke, y compris les solos. Pour d'autres, nous n'avons rejoué que les ensembles. Par contre, les pièces à partie vocale ont été recréées plus librement.

Index | Piano solo | Piano trio | Crossover music | Big Band | Contes musicaux | Musiques de films | Vidéos musicales

 

Crooner's Dream - Claude Bolling Big Band & Guy Marchand

[ Acheter le CD ]

Crooner's Dream (1988)
Guy Marchand & Claude Bolling Big Band

"Les lumières se tamisent, l'orchestre de seize musiciens - tous vêtus de bleu - entonne l'introduction lancinante de "Let's face the music and dance" et, devant un parterre galvanisé par l'émotion, arrive le Crooner... le sourire en coin, l'oeil de velours, il s'avance vers le devant de la scène et s'empare nonchalamment du microphone. Troublé par le décolleté vertigineux de la délicieuse créature qui m'accompagne, je ne sais plus si je doit applaudir le swing rutilant du Grand Orchestre de Claude Bolling ou la charmeuse désinvolture de Guy Marchand..."

Jean-Baptiste Tuzet
France Inter

Index | Piano solo | Piano trio | Crossover music | Big Band | Contes musicaux | Musiques de films | Vidéos musicales

 

Jazz Brunch - Claude Bolling Big Band

[ Acheter le CD ]

Jazz Brunch (1988)
Claude Bolling Big Band

"Le must de la saison : tel est sans conteste le résumé à la fois succinct mais parfait (sans nous flatter) seul capable de décrire en une phrase le succès absolu du jazz brunch avec le big band de Claude Bolling à l'hôtel Méridien de Paris. Il faut avoir vu une fois au moins dans une carrière d'aficionado du jazz, le vaste hall de ce grand hôtel rempli d'octobre à avril depuis 1985, d'une foule bruissante et épanouie pour se souvenir que le jazz est musique de fête par excellence. Dieu sait pourtant si le public chic et choc qui se trouve aux jazz brunchs de Bolling en a vu : producteurs, comédiens, femmes du monde, journalistes et j'en passe, rien que du beau linge. Mais la rumeur l'a emporté sans coup férir : qui n'a, de la saison, participé en dodelinant du chef, battant du pied, aux agapes musicales et dominicales de la Porte Maillot sera marqué "out", comprenez débranché, démodé, pas à la cool, hors du coup. De vrai un accord de piano de Claude-le-Légendaire suffit à vous remettre en mesure. Les auditeurs privés certes de la vue d'un spectacle peu banal mais récompensés - on va l'entendre - par une prise de son exemplaire, sandwich en main et canette en bandoulière, ou caviar d'une main et champagne de l'autre, pourront participer, chaque jour, à domicile et à volonté au JAZZ BRUNCH. Au bon entendeur, bon appétit!"

Jean-Claude Zylberstein

Index | Piano solo | Piano trio | Crossover music | Big Band | Contes musicaux | Musiques de films | Vidéos musicales

 

Black, Brown & Beige - Claude Bolling Big Band

[ Acheter le CD ]

Black, Brown & Beige - "A tone parallel to the American Negro History" (1990)
Claude Bolling Big Band

La création de cette suite, écrite par Duke Ellington pour son orchestre le 23 janvier 1943 à New York, a été un événement musical sans précédent, puisque c'était la première fois qu'un orchestre de jazz jouait une oeuvre de cette envergure et, de plus, dans la salle prestigieuse de Carnegie Hall consacrée jusqu'alors à la musique classique.

Ce concert était tellement attendu qu'il a été donné à bureaux fermés, les places étant louées plusieurs jours à l'avance ; le public a fait un accueil enthousiaste à cette musique qui portait le jazz au rand de la "grande musique". Pour beaucoup, cette composition représentait un niveau au-dessus du courant musical de George Gershwin, et seuls certains critiques firent des réserves sur cette oeuvre ambitieuse retraçant l'histoire du peuple noir américain, "a tone parallel to the American negro history". Cette date a été le point de départ d'une série de six concerts entre 1943 et 1948 de Duke à Carnegie Hall.

Ce qui est remarquable, c'est l'exceptionnelle fertilité musicale de cette suite, l'habileté de l'orchestration et la diversité de sonorités tirées d'un nombre relativement petit de musiciens.

"Qui aurait pu imaginer qu'un gentleman du pays tricolore puisse s'y retrouver dans trois tons de brun c'est pourtant le cas. Claude, à un moment ou à un autre, a dû avoir de mauvaises fréquentations pour saisir le sentiment exact de l'interprétation de sa version, je devrais dire de cette version, de Black Brown and Beige. Vous ne trouverez que de rares occasions où cette oeuvre ait été jouée dans son intégralité. Oui, même Duke Ellington ne l'a interprétée que deux fois dans toute sa vie. L'absence de Johnny Hodges, Lawrence Brown, Harry Carney, Cootie Willimas, etc..., démontre à quel point cette oeuvre enthousiasmante se suffit à elle-même quand elle est interprétée par les ingénieux solistes choisis par "Frère Bolling". Dieu merci, il contribue à garder vivant le génie de Duke Ellington. Et, encore un mot : il faut un génie pour comprendre un génie."

Mercer Ellington (1990)

Index | Piano solo | Piano trio | Crossover music | Big Band | Contes musicaux | Musiques de films | Vidéos musicales

 

Warm Up The Band  - Claude Bolling Big Band

[ Acheter le CD ]

Warm up the Band (1991)
Claude Bolling Big Band

Cet album est un kaléidoscope montrant les différentes facettes et la variété du répertoire de l'orchestre. La richesse et la diversité des solistes est représentée : du swing rageur de la trompette de Fernand Verstraete au satin du trombone d'André Paquinet, des audaces de la trompette de Michel Delakian au classicisme "Hodgien" de Claude Tissendier, de la félinité du trombone de Benny Vasseur, le doyen de l'orchestre qui a débuté avec Claude en 1948, à l'intensité du sax ténor du benjamin Carl Schlosser. L'orchestre bénéficie aussi de l'incomparable sonorité de Pierre Schirrer, de la présence du sax baryton de Jean Etève et de la fluidité de son jeu de clarinette, de la maîtrise suave de Philippe Portejoie, premier sax alto, du beau grave cuivré du trombone d'Emile Vilain, ainsi que de la personnalité du quatrième mousquetaire de la prestigieuse phalange de trombones, Michel Camicas. Sans oublier l'autorité de la trompette de Philippe Corcuff et le soutien de son fidèle second, Guy Bodet.

La qualité et l'intelligence de la partie de batterie de Vincent Cordelette n'ont d'égales que celles de la contrebasse de Pierre-Yves Sorin, scellées par la guitare efficace de Jean-Paul Charlap. Ce trio-là, omniprésent, est la pierre angulaire de l'orchestre. Et, évidemment, le piano de Claude provoque, ponctue, souligne et signe de main de maître toutes ces interprétations.

Mais la révélation de ce disque est Guylenn, dont c'est là le premier enregistrement. Tous ceux qui l'ont entendue ont été sous le charme de la voix et du feeling des interprétations qu'elle donne de ces quelques grands "evergreens" de la chanson américaine. La chaleur vocale de Guylenn est parfaitement intégrée et soutenue par le paysage sonore du big band auquel elle est associée, et ce disque rend justice à son grand talent.

Index | Piano solo | Piano trio | Crossover music | Big Band | Contes musicaux | Musiques de films | Vidéos musicales

 

First Class - Stéphane Grappelli & Claude Bolling Big Band

[ Acheter le CD ]

First Class (1992)
Stéphane Grappelli & Claude Bolling Big Band

Cet album est la rencontre de deux musiciens majeurs de l'école française de jazz. Tous deux se rattachent au même courant stylistique, le jazz classique, mais appartiennent à deux générations différentes: Grappelli, l'un des deux grands maîtres de la première et Bolling, symbole du middle jazz de la deuxième. Au-delà de la réunion de deux créateurs, ces enregistrements comblent une énorme lacune discographique qui eût pu être irréparable.

Il a donc fallu attendre les 3 et 4 décembre 1991 pour qu'enfin Grappelli entre dans le studio de l'Artistic Palace à Boulogne et enregistre avec le big band de Claude Bolling. L'initiative en revient à Bolling ; depuis longtemps, il rêvait de réaliser un album avec celui qu'il considère comme un de ses maîtres. Et comme son attente était partagée...

Pour cet album, la musique de Bolling est un hommage, un écrin. Elle est écrite autour et pour Grappelli, "son" Grappelli, celui qu'il entend, celui qui le hante depuis toujours. Elle nous dévoile son musée musical imaginaire. Elle nous guide dans le monde de ce musicien Protée qui, jamais ne cesse de surprendre alors qu'elle l'habille, d'étonner alors qu'elle le cerne, d'enchanter alors qu'elle le découvre. Démiurge et Pygmalion, l'orchestrateur de cette cérémonie succombe aux charmes de l'archet magique qui sort de sa boite à musique : accents enfouis resurgis d'une mémoire actuelle, esquisses délicates aux parfums grappelliens, croquis spirituels aux graphismes à la Dufy, fresques vénitiennes d'un jour de carnaval, Bolling nous offre de partager sa promenade en son univers féerique.

Index | Piano solo | Piano trio | Crossover music | Big Band | Contes musicaux | Musiques de films | Vidéos musicales

 

The Victory Concert - Claude Bolling Big Band

[ Acheter le CD ]

The Victory Concert - Echoes of 1944-45 (1994)
Claude Bolling Big Band

Le Mémorial de Caen, un musée pour la Paix

"Le concert donné par Claude Bolling et son Big Band pour le Mémorial de Caen le 14 mai 1994 a obtenu un tel succès, que l'enregistrement de ce programme s'est imposé de toute évidence. A la demande du public, cette soirée musicale a été réitérée le 26 juillet suivant.

Par un hasard favorable et prémonitoire, l'enregistrement s'est effectué notamment le 6 juin 1994, le jour même des festivités commémoratives.

Il faut rappeler que le Mémorial offre à ses 500 000 visiteurs annuels un voyage historique de 1918 à nos jours au travers d'une scénographie suggestive, originale et émouvante. La Seconde Guerre mondiale et notamment le Débarquement des forces alliées en Normandie y sont tout particulièrement évoqués.

Avec le Débarquement, profond choc culturel entre les nations, est arrivée cette musique américaine au son nouveau, à laquelle ce disque rend un vivant hommage.

Claude Bolling a sélectionné les succès des grands orchestre de jazz de cette époque qui ont suscité sa vocation musicale au moment où, petit garçon de 14 ans, il venait de commencer le piano et jouait déjà en public !"

Jacques Belin

Index | Piano solo | Piano trio | Crossover music | Big Band | Contes musicaux | Musiques de films | Vidéos musicales

 

Cinema Hits - Claude Bolling Big Band

[ Acheter le CD ]

Cinema Hits (1996)
Claude Bolling Big Band

"Amusante coïncidence, les trente-cinq ans de cinéma de Claude Bolling se télescopent en 1995-96 avec les 100 ans du Septième Art. C'est effectivement en 1960-61, avec Les Mains d'Orlac d'Edmond Gréville, que le jeune compositeur signe sa première partition pour un long-métrage. Ce film à suspense flirtant avec le fantastique, notamment interprété par deux grands comédiens anglo-saxons, Mel Ferrer et Christopher Lee, marque le début d'une longue carrière vouée à l'image, nourrie par une série de fructueuses rencontres: René Clément (Le Jour et l'Heure), Jacques Deray (Borsalino, Flic Story, On ne Meurt que Deux Fois), Philippe de Broca (Le Magnifique), Pierre Tchernia (La Gueule de l'Autre), René Goscinny (les Lucky Luke), Marcel Camus (Le Mur de l'Atlantique) et même Buster Keaton (Les Fiancées en Folie). Ces collaborations cinématographiques permettent à Claude Bolling de développer un large éventail expressif. Elles confirment son statut de compositeur aux multiples facettes, d'artiste-caméléon tour à tour romantique, violent, inquiet ou lyrique.

Pour célébrer comme il convient ce double anniversaire, le compositeur de Borsalino a réuni son big-band et ses deux chanteurs, Jeffery Smith et Laïka, pour le présent CD, ‘Cinemadreams’, album-synthèse où Claude Bolling homme de cinéma se joint à Claude Bolling homme de jazz. De fait, l'intérêt de ‘Cinemadreams’ est double : d'abord, on y retrouve de grands standards du Septième Art, à la base composés dans un esprit jazz, ici interprétés de façon personnelle (L'Arnaque, West Side Story, Laura). Ensuite, Claude Bolling a sélectionné quelques grands thèmes de cinéma, d'inspiration plutôt symphonique, qu'il a lui-même amenés au jazz, avec des arrangements brillants et sophistiqués (Lawrence d'Arabie, Docteur Jivago, Le Train Sifflera Trois Fois). Voilà donc un coup de projecteur inattendu sur des classiques de l'écran que l'on pensait connaître par coeur et que, brusquement, on redécouvre, habillés de nouvelles couleurs, enrichis par une approche inédite."

Stéphane Lerouge

Index | Piano solo | Piano trio | Crossover music | Big Band | Contes musicaux | Musiques de films | Vidéos musicales

 

A Drum Is A Woman (Duke Ellington) - Claude Bolling Big Band

[ Acheter le CD ]

A Drum is a Woman - Conte musical de Duke Ellington (1996)
Claude Bolling Big Band

"A Drum is a Woman" est un conte musical dont l’idée fut suggérée par Orson Welles en 1941. Duke en écrivit les musiques et les textes pour un show de télévision diffusé en 1961. L’année suivante, quand il fut question de le recréer pour une coproduction franco-allemande de télévision, Duke Ellington s’adressa à son disciple et ami Claude Bolling, pour en assurer la direction musicale. Mais le projet ne se réalisa pas en raison de l’état de santé de Duke à ce moment là.

25 ans plus tard, au hasard d’une rencontre, Jérôme Savary et Claude Bolling découvrirent leur affection mutuelle pour cette oeuvre méconnue. C’est là que Jérôme imagina la possibilité de réaliser "A Drum is a Woman" sur scène.

Mercer Ellington, le fils de Duke qui n’ignorait rien du projet paternel et savait la confiance que celui-ci portait au musicien français, lui donna son consentement tandis que de son côté, Robinson Savary, le fils de Jérôme, en retrouva les ébauches de partition de la main de Duke, au Smithsonian Institute de Washington. Claude Bolling avait désormais en main de quoi se livrer au patient travail de reconstitution de la partition dans son intégralité.

Et la boucle était bouclée, "A Drum is a Woman" de Duke Ellington, a été donné au Théâtre National de Chaillot, du 22 mars au 6 avril 1996, par Claude Bolling, son Big Band, des musiciens et chanteurs additionnels, et le narrateur Manu Dibango, dans une mise en espace de Jérôme Savary. L’enregistrement a eu lieu au cours des représentations des 4 et 5 avril 1996. Pour la narration en langue anglaise, c’est la voix de Jeffery Smith qui se substitue à celle de Manu Dibango.

Index | Piano solo | Piano trio | Crossover music | Big Band | Contes musicaux | Musiques de films | Vidéos musicales

 

A Tone Parallel to Harlem (Duke Ellington) - Claude Bolling Big Band

[ Acheter le CD ]

A Tone Parallel to Harlem (1999)
Claude Bolling Big Band

Index | Piano solo | Piano trio | Crossover music | Big Band | Contes musicaux | Musiques de films | Vidéos musicales

 

PariSwing - Claude Bolling Big Band

[ Acheter le CD ]

PariSwing (2000)
Claude Bolling Big Band

Une chanson, c’est parfois peu de chose… et pourtant, cet art que Serge Gainsbourg qualifiait de « mineur » est devenu « majeur ».

De la chansonnette fredonnée au coin d’une rue au succès international,les grandes chansons ont une histoire, une vie, une âme ; elles sont notre mémoire populaire.

Maurice Chevalier, Charles Trenet, Charles Aznavour ont toujours voulu associer les paroles françaises aux rythmes du "jazz". Ainsi, Boris Vian "jazz complice" de Claude Bolling lui a permis d'entrer dans le monde de la chanson et d'assurer la direction musicale des grands noms des années soixante.

Après la chanson américaine, la chanson française est la plus internationale du monde : "Les Feuilles Mortes", "La Mer", "C'est si Bon" sont les musiques les plus jouées hors de France et les français eux-mêmes apprécient aujourd'hui davantage les chansons "Made in France".

Pour fêter le 3ème Millénaire, Claude Bolling et son Big Band ont choisi de marier la Chanson Française et le Jazz, dans un programme populaire et swinguant !

Index | Piano solo | Piano trio | Crossover music | Big Band | Contes musicaux | Musiques de films | Vidéos musicales

 

Rolling With Bolling - Claude Bolling Big Band

[ Acheter le CD ]

Rolling With Bolling (2001)
Claude Bolling Big Band

C’est dans les années soixante-dix que Claude Bolling a formé son big band, constitué des meilleurs jazzmen parisiens, tous partenaires de Claude pour le disque, les concerts, la radio et la télévision.

A l'origine, la vocation première de cette formation a été de créer des musiques personnelles, ce qui la démarquait de tous les orchestres qui reprenaient les succès et les classiques du jazz, "standards". Ce coffret en 3 volumes regroupe les enregistrements des cinq premiers albums vinyles de l’orchestre : Swing Session, Jazz Party, Hot Sounds, Keep Swingin' et Just for Fun, tous constitués exclusivement des compositions que Claude Bolling a écrites pour ce big band.

Index | Piano solo | Piano trio | Crossover music | Big Band | Contes musicaux | Musiques de films | Vidéos musicales

 

Collector - Claude Bolling Big Band

[ Acheter le CD ]

Claude Bolling Collector (2004)
Claude Bolling Big Band

"Avec Maxim’ Saury, Benny Vasseur, Rex Stewart, Gérard Badini, Pierre Michelot, Roy Eldridge. Inclus “Les grands succès de Django par le Claude Bolling Grand Club.
PREMIER ENREGISTREMENT STÉRÉOPHONIQUE FRANÇAIS
Ce coffret regroupe les premiers enregistrements de Claude Bolling en Big Band réalisés par Frank Ténot entre 1948 et 1956. En 3 CDs musicaux et 1 CD d’entretiens, il témoigne du début de l’histoire du Jazz en Europe, de la future carrière de Claude Bolling et de la création d’un répertoire qui allait devenir le “patrimoine bâti” du Jazz"

Patrick Frémeaux
Frémeaux & Associés

Index | Piano solo | Piano trio | Crossover music | Big Band | Contes musicaux | Musiques de films | Vidéos musicales

 

Fremeaux & Associés
Accueil | Actualités | Biographie | Discographie | Concerts | Presse | Contacts | Liens | Media
Copyright © 2012 - Claude Bolling - Tous droits réservés
Spedidam